L'antre magique d'Angelica

Forum sur les mythes, les légendes et la MAGIE...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La légende de la Dame Blanche

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 34
Localisation : Genval
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: La légende de la Dame Blanche   Mer 25 Avr - 19:50

Une légende s'attache aux ruines du Mont-des-Boules. Elle a pu, à l'origine, s'appliquer au château du Mont-Ori, puis, après la disparition de celui-ci, se réfugier, en quelque sorte, dans les vestiges du Mont-des-Boules. Laissons l'archéologue de Golbéry, dont le texte à ce sujet semble le plus ancien (1828), nous la conter naïvement :

"Une dame blanche vient parfois s'asseoir sur les débris de la tour. Une jeune fille s'en étant un jour approchée, elle la pria de revenir à une heure indiquée, en lui annonçant qu'un dragon à la gueule enflammée, au regard terrible, s'élancerait vers elle d'un air menaçant; mais, ajouta la dame blanche, il n'en faut concevoir aucune frayeur, il faut attendre, il faut prendre dans sa bouche même une clef, qui est celle d'un trésor. Après quelques hésitations, la jeune fille promit tout: elle vint en effet. De son côté, le dragon ne manqua pas de se présenter. Le feu qui sortait de son gosier, et ses cris horribles, effrayèrent tellement cette timide villageoise, qu'elle n'osa poursuivre son entreprise. Alors une voix plaintive s'écria: "Me voici donc captive pour cent ans encore". La jeune fille mourut de terreur".

Odile Gevin-Cassal, qui rapporte cette légende près d'un siècle après de Golbéry, ajoute que, une fois en possession de la clef, qui est d'or, la jeune fille devait descendre un escalier, ouvrir une porte avec la clef, s'emparer du trésor déposé au fond d'un souterrain, garder pour elle ces richesses, à l'exception d'un ciboire qu'elle irait remettre au curé. Dès la première fois que le desservant dirait la messe en utilisant ce ciboire (ou plutôt ce calice), la dame blanche serait sauvée. Pour finir, la jouvencelle n'osait affronter le dragon à la gueule de feu; elle s'enfuyait à toutes jambes, mais ne mourait cependant pas de frayeur. Enfin, précision utile pour la suite du récit, mais que ne mentionne pas de Golbéry , la tentative devait se faire le vendredi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antremagiqueangelica.niceboard.com
 
La légende de la Dame Blanche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La photographie de la dame brune
» Prières à Notre Dame de Guadalupe
» en ce 19 septembre, nous fetons Notre-Dame de La Salette
» [Vanessa cardui] Migration Belle Dame
» Notre Dame de Banneux « Je suis la Vierge des Pauvres » et Neuvaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre magique d'Angelica :: Mythes & Légendes :: La Dame Blanche-
Sauter vers: